Prénom:
     
Nom:
     
Email:
     
Votre question / remarque:
     
NUROFEN FASTCAPS 400 MG 30 CAPS
RECKITT BENCKISER HEALTHCARE (BE
30 capsules
Thumbnail image for /UserFiles/Uploads/images/Products/3042082.jpg
NUROFEN FASTCAPS 400 MG 30 CAPS
Thumbnail image for /UserFiles/Uploads/images/Products/3042082.jpg
/UserFiles/Uploads/images/Products/3042082.jpg

Prix TVA comprise: Tous les prix mentionnés sont exprimés TVA comprise et sous toute réserve d’une erreur d’édition ou d’un changement de prix émanant du fabricant.

11,89 € Réserver
Code CNK: 3042082
Disponible
Conseils d'experts

Le produit peut être envoyé. Sans ordonnance

Plus
Informations importantes
C’est un médicament.
Pas d’usage prolongé sans l’avis du médecin, à conserver hors de portée des enfants. Lisez attentivement la notice.
Demandez conseil à votre médecin et/ou pharmacien. Si vous constatez que vous éprouvez des effets secondaires, vous êtes prié de contacter votre médecin.
Lisez aussi nos conseils pour l’automédication et utilisation judicieuse des médicaments.
  • Evitez le stress, le tabac, l'alcool, le café, les épices et le chocolat
  • Quand consulter le médecin?
  • En cas de nausées, de douleurs à l'estomac, de selles noires: consultez immédiatement votre médecin
  • Ne PAS utiliser à long terme sans avis médical
  • Ne pas donner aux enfants de moins de 12 ans!
  • À prendre pendant le repas
  • Doivent être avalées entières avec un verre d’eau, ne pas mâcher
  • Essayez de boire beaucoup d'eau
  • Pas malléable
  • Contient du sorbitol (E420)!
  • Évitez l'alcool
Des questions spécifiques?

Prudence

Affectations

N'utilisez pas ce médicament si vous souffrez ou avez souffert dans un passé proche de:
  • hypersensibilité à l'ibuprofène ou à l’un des excipients;
  • hémorragies de l’estomac ou rectorragies ou perforation après la prise d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • ulcère à l'estomac,
  • troubles rénaux, cardiaques et/ou une maladie du foie;
  • ou certaines maladies du système immunitaire (lupus érythémateux disséminé ou autres maladies des tissus conjonctifs).


Soyez très prudent si vous souffrez de:

  • troubles gastro-intestinaux ou une inflammation chronique de l'intestin (colite ulcéreuse, maladie de Crohn),
  • hypertension,
  • faiblesse cardiaque, des reins ou de la fonction hépatique,
  • asthme,
  • rhume des foins,
  • polypes nasaux,
  • inflammations ou maladies de la muqueuse prolongée qui provoquent un rétrécissement des voies respiratoires,
  • déshydratation, 
  • hypercholestérolémie,
  • diabète,
  • varicelle
  • et inflammation (masquage des symptômes). 

Grossesse

L’utilisation de ce médicament est déconseillé durant les premiers six mois d’une grossesse. Au cours du dernier trimestre la prise de ce médicament est contre-indiqué. Le paracétamol peut être utilisé en tant qu'alternative.
Contactez toujours votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous désirez le devenir.

Allaitement

Ce médicament peut éventuellement être utilisé à courte durée pendant la période d'allaitement. Il est important de respecter la dose recommandée. Il est recommandé de prendre ce médicament immédiatement après l'allaitement. Le paracétamol peut être une meilleur alternative.
Contactez toujours votre médecin si vous allaitez.

Conduite de véhicule

Ne conduisez pas de véhicule dès l’apparition de vertiges et de troubles de la vue.

Alimentation

Il est important de rester bien hydraté, buvez donc suffisamment. Evitez la consommation d’épices, celles-ci  peuvent avoir un effet irritant sur l'estomac.

Alcool

Limitez autant que possible votre consommation d’alcool.
L'alcool peut augmenter le risque d’ ulcère gastro-duodénal ou provoquer des saignements de l'estomac.

Interactions

Une utilisation concomitante avec d'autres agents anti-inflammatoires ou de la cortisone augmente le risque d'ulcères à estomac ou d'ulcères duodénaux. Lors de l'utilisation concomitante avec d'autres agents anti-inflammatoires, consultez votre médecin.

En cas d'utilisation concomitante avec des diurétiques, contactez votre médecin. L'effet de ces médicaments peut être réduit, ce qui peut engendrer un fonctionnement diminué des reins. Pendant le traitement, buvez suffisamment. L'acétaminophène (Paracétamol) peut éventuellement être utilisé comme alternative.

Une utilisation concomitante avec l'acide acétylsalicylique (aspirine) augmente le risque d'ulcères et de saignements gastro-intestinales.

Si vous prenez d’autres médicaments ou suppléments alimentaires, parlez-en avec votre médecin. Les interactions possibles sont reprises dans le mode d’emploi.

 

 

 

Vidéos

Migraine


Spondylarthrite ankylosante (SPA)


En général

Ce médicament contient de l'ibuprofen. 

L'ibuprofène appartient à la classe des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens). Ces médicaments réduisent les effets des enzymes responsables de la douleur et l'inflammation.

Votre médecin peut vous prescrire ce médicament dans le cadre suivant:  inflammations, fièvre et/ou douleurs, par exemple:

  • maux de tête.
  • migraine.
  • douleur de la dent.
  • menstruations douloureuses.
  • douleur après l'accouchement, après l'incision du périnée pendant l'accouchement.
  • Inflammation après une blessure ou après la chirurgie.
  • inflammation des articulations, telles que l'arthrose, les rhumatismes, la maladie de Bechterew.

Si vous ne remarquez aucune amélioration de vos symptômes en dehans de la semaine, veuillez contacter votre médecin. 
Il est également important de boire suffisamment pendant le traitement afin de maintenir un taux correct de hydratation.

Effet secondaire

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables. Ceux-ci ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. 

Les effets secondaires disparaissent habituellement rapidement après l'arrêt de la prise du médicament. Le traitement doit être arrêté immédiatement lorsqu'un saignement gastro-intestinal ou un ulcère se produit. Signalez à votre médecin les symptômes suivants: sang dans les selles (selles noires), douleurs à l'estomac ou nausées.

Les effets indésirables possibles sont:

  • respiration difficile,
  • hyper- ou hypotension, influence sur le coeur accumulation de liquide (œdème),
  • douleurs de l'estomac,
  • nausées,
  • douleurs dans le ventre,
  • acide gastrique,
  • digestion perturbée,
  • diarrhée ou constipation,
  • vomissements, 
  • sensation de ballonnement,
  • flatulence,
  • perte d'appétit,
  • ulcères gastro-intestinales,
  • sang dans l'intestin,
  • saignements gastro-intestinales,
  • vertiges, nervosité ou confusion,
  • maux de tête,
  • insomnie ou somnolence,
  • réactions cutanées
  • sécheresse des yeux et de la bouche,
  • rhumes,
  • abcès aux gencives.

Contactez un médecin si nécessaire et en cas de réactions fortes. Les réactions fortes se caractérisent par un gonflement du visage, de la langue ou du larynx, un essoufflement, une augmentation du rythme cardiaque, une chute de la tension artérielle ou des chocs violents.

Une utilisation prolongée à doses élevées de ce médicament peut causer des maux de tête. Il est important que vous n'essayez pas de traiter ces maux de tête avec des doses encore plus élevées. Contactez votre médecin si vous souffrez de maux de tête après avoir pris ce médicament.

Les effets secondaires observés les plus fréquemment sont repris sur la notice d'emploi.

Si vous souffrez d'effets secondaires qui ne figurent pas sur le mode d'emploi, veuillez en parler avec votre médecin ou votre pharmacien.

Nos meilleurs conseils

Douleur

Si la cause est connue et si la douleur n'est pas excessive, vous savez vous soigner vous-même. Ainsi vous pouvez également enlever une écharde, mettre de la glace sur une cheville contusionnée, masser un muscle. Vous pouvez aussi prendre un antidouleur.

Si la douleur est plus forte que d'habitude ou si vous n'en connaissez pas la cause, prenez contact avec le médecin.

Fièvre

En principe, la fièvre n'est pas nocive. La fièvre diminue généralement avec le repos.
Lorsque la fièvre devient incommodante, vous pouvez prendre éventuellement un antipyrétique. La préférence va à une préparation à base de paracétamol, car elle a moins d'effets secondaires que les autres médicaments antipyrétiques.

Si les enfants font une forte fièvre, vous pouvez les refroidir dans un bain tiède. Il est également important de faire boire suffisamment les enfants dont la fièvre élevée, car ils perdent beaucoup d'eau par la transpiration.
Lors de la fièvre très élevée, les enfants ont parfois des convulsions. Ce sont des contractions incontrôlables des muscles du corps. Refroidissez dès que possible le corps dans l'eau tiède (pas trop froide) et contacter le médecin.

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Arthrose

Les symptômes peuvent être diminués en faisant bouger l'articulation douloureuse et en faisant faire des exercices aux muscles l'entourant. Vous devez cependant éviter toutes surcharges.

  • Ayez une bonne condition physique et faites suffisamment d'exercice (faire du vélo ou de la gymnastique, nager, courir).
  • Prenez du repos seulement lors d'une période de fortes douleurs; essayez que celle-ci soit de courte durée.
  • Si les douleurs restent intenses après quelques jours de repos, prenez contact avec le médecin.
  • En cas de surcharge pondérale, maigrir permet de soulager les articulations de la hanche et des genoux.
  • En cas d'arthrose du genou ou de la hanche, l'utilisation d'une canne (du côté sain) peut diminuer les symptômes.
  • Buvez beaucoup d'eau, au moins 1,5 litres par jour.
  • Portez des chaussures confortables, et qui soutiennent le pied.
  • Changez régulièrement de posture.
  • Évitez les longs trajets en voiture. Arrêtez-vous régulièrement et marchez un peu.
  • Évitez de monter les escaliers, de vous accroupir et de vous agenouiller si vous souffrez des douleurs à hauteur du genou et de la hanche.
  • En cas d'arthrose du genou ou de la hanche, l'utilisation d'une canne (du côté sain) peut diminuer les symptômes.
  • Prenez un supplément alimentaire à base de sulfate de glucosamine. Cette substance propre à l'organisme peut faire des merveilles.

Dans tous les cas, la première règle à respecter, c'est boire suffisamment. En outre, en cas d'inflammation, il est recommandé d'éviter les aliments acidifiants (comme par exemple les agrumes et les tomates), de préférer les aliments riches en acides gras oméga3 (présents dans les poissons gras: saumon, hareng, macreau). Qui plus est, la sédentarité et le surpoids influencent négativement le risque d'arthrose...

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Mal de tête

Lors de maux de tête répétitifs, il est particulièrement important de découvrir leurs déclencheurs. Quand est-ce que la douleur se manifeste en général?

  • S’il s'agit de céphalées de tension, reposez-vous régulièrement.
    Faites du sport et détendez-vous.
  • Si vous souffrez surtout de maux de tête après une journée de travail au bureau, vérifiez si votre matériel de bureau est fixé à la hauteur correcte.
  • Avez-vous un problème de vue?
    Le travail sur ordinateur peut également engendrer des maux de tête. Il existe des lunettes spécialement conçues pour le travail sur ordinateur.
  • Il est également possible que la consommation de certains aliments déclenche vos migraines.
    Notez ce que vous mangez dans un journal. Cela peut vous aider à faire le lies.

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Migraine

  • Dites-le aux autres si vous faites une crise de migraine et allez vous coucher ou interrompez votre travail.
  • Essayez d'éviter les facteurs déclenchants. Ils sont différents pour tout le monde mais certains connus sont: la lumière vive, le bruit, les odeurs fortes, les changements de température, trop peu exercice, les émotions comme la colère ou le découragement, les hormones présentes dans certains contraceptifs, etc...
  • Certains aliments peuvent provoquer une crise. Par exemple, la caféine, le fromage vieux, les noix, le beurre d'arachide, le chocolat, l'alcool, les édulcorants artificiels, les cubes de bouillon, les sulfites (au vin rouge et fruits secs), la nitrite (présente dans la viande séchée et les abats), les produits fermentés comme la sauce de soja...
  • Si vous remarquez que certains aliments provoquent une crise, essayez de les éviter. Tenez un cahier journal, afin de pouvoir déterminer les causes d'une crise de migraine. De cette façon vous pouvez mieux évaluer vos propres déclencheurs.

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin. 

Douleurs menstruelles

Quelques conseils pour diminuer les douleurs:

  • Essayez d'être calme et détendue.
  • Une bouillotte d'eau chaude près de l'abdomen ou un bain chaud peut soulager énormément.
  • Si la douleur irradie vers le dos, un massage dans le bas du dos soulage. Certains exercices de gymnastique (par exemple s'asseoir sur les mains et les genoux et faire alternativement un dos rond et creux) peuvent aussi soulager.
  • Les femmes qui font beaucoup de rétention d'eau pendant la période des menstruations peuvent prendre éventuellement des produits diurétiques (par exemple: du thé d'ortie).
Pour les personnes souffrant du syndrome prémenstruel, nous donnons quelques conseils particuliers:
  • Limitez la quantité de sel dans votre alimentation pour diminuer la rétention d'eau.
  • Limitez la prise de sucreries et de produits riches en calories. Ils peuvent entraîner chez certaines femmes une prise rapide de poids. Evitez le café et l'alcool, surtout si vous ressentez de la tension au niveau des seins.
  • Evitez les facteurs suscitant le stress.
Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Maux de dos

Vous pouvez prendre plusieurs mesures pour alléger vos plaintes. Vous souffrez de lombalgie?
Voici quelques conseils utiles :

  • Continuez à bouger ! Essayez de surmonter votre douleur et continuez à effectuer vos activités quotidiennes. Mais n’exagérez pas non plus, ne soulevez pas d’objets lourds.
  • Ne vous couchez pas avant de ne plus avoir mal. Si vous vous couchez votre dos deviendra encore plus raide. Et vos muscles risquent de se relâcher.
  • Évitez de devoir rester immobile trop longtemps, en passant par exemple trop de temps en voiture ou derrière votre ordinateur.
  • Les massages peuvent soulager la douleur. Attention : un masseur inexpérimenté peut faire des dégâts donc faites appel à quelqu'un de professionnel.
  • Faites des exercices pour le dos. Ils vous aideront à vous débarrasser de vos plaintes plus rapidement. Faites appel à un professionnel ! Ne faites jamais d'exercices conseillés par un ami, ou trouvé sur internet. Consultez un physiothérapeute ou kinésiste. Ces personnes pourront vous enseigner les exercices corrects. Répétez ensuite ces exercices à la maison.
  • Prenez un bain chaud ou une douche chaude. Une bouillotte chaude ou un sauna infrarouge sont également à conseiller.

Méfiez-vous! Ces mesures ne s'appliquent qu’aux patients souffrants de lombalgie. Est-ce que vos douleurs aux dos sont causées par une hernie discale, de l’arthrose ou un autre trouble spécifique ? Dans ce cas ne tenez pas compte des conseils ci-dessus ! Dans certains cas il faut absolument se reposer. Consultez toujours votre médecin avant de prendre quelconques mesures.

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Douleurs musculaires

  • Refroidissez plusieurs fois avec de la glace si nécessaire pendant 20 à 30 minutes avec des pauses d'une demi-heure. Ne mettez jamais la glace ou le "coldpack" directement sur la peau, mais utilisez comme compresse un gant de toilette ou un petit essuie pour y mettre les blocs de glace ou le "coldpack".
  • Du repos: c'est le plus important pour guérir.
  • Si vous ne pouvez pas vous reposer, il est important de protéger l'articulation et de ne pas trop la surmener. Pour cela, mettez une bande de contention (soutien) qui limite les  mouvements   contre-indiqués et permet les mouvements normaux.

Pour éviter ces douleurs, nous vous conseillons ceci:

  • Un bon échauffement et un bon stretching quand vous faites du sport.
  • Avec des changements de postures et des exercices de relaxation pour la nuque et les épaules, vous pouvez éviter les douleurs chroniques de la nuque et des épaules.
  • En cas de surcharge pondérale, maigrir permet de soulager les articulations de la hanche et des genoux.

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Mal au dents

La plupart des problèmes dentaires sont causés par une mauvaise hygiène buccale ou des mauvaises habitudes alimentaires.

  • Ne mangez pas trop de sucreries et ne buvez pas trop de boissons rafraîchissantes gazeuses.
  • Accordez assez de temps au brossage des dents.
    Lavez-les-vous  bien et assez longtemps? Essayez de laver vos dents 2 à 3 fois par jour et veillez à brosser chaque dent.
  • Utilisez-vous une brosse à dents adéquate? Une brosse à dents électrique ronde nettoie mieux les dents.
  • Il est conseillé de ne pas brosser ses dents juste après avoir bu ou mangé quelque chose d'acide (pensez aux citrons ou aux jus de fruits). Cela favorise l'usure de la dent à cause de l'effet combiné de l'acidité et du brossage.
  • N'oubliez surtout pas de flosser chaque fois que vous avez nettoyé vos dents. Vous éliminez ainsi les restes d'aliments coincés entre vos dents.
  • Ceux qui n'aiment pas trop de flosser, peuvent utiliser des petites brosses pour nettoyer entre les dents.
  • Soyez prudent avec les cures-dents. Si vous les utilisez mal ou de façon abusive, ils peuvent entraîner des dommages aux dents ou à la gencive.
  • Les bains de bouche (par exemple: Fluocaril®, Listerine®) peuvent être employés en complément (2 fois par jour), mais ne remplacent surtout pas le brossage de dents. Certains bains de bouche contiennent un désinfectant. Ils sont conseillés en cas d'infection de la bouche. Ne les utilisez pas trop longtemps! Ils peuvent parfois provoquer au niveau de l'émail et des plombages une décoloration ou causer une mycose ou des changements du goût. C'est pour cela que l'usage est limité à une semaine.

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Entorse

  • Reposez-vous suffisamment jusqu'à ce que la douleur disparaisse.
  • Mettez pendant quelques minutes de la glace sur le muscle blessé pour éviter un hématome.
  • Mettez éventuellement in bandage de soutien, mais ne le tendez pas de trop. Si le muscle gonfle, les vaisseaux sanguins peuvent être comprimés et ainsi manquer d'oxygène ce qui augmente la douleur.
  • Mettez la partie du corps blessé dans une position sur élevée si c'est possible. Ce pour éviter la formation d'un hématome ou d'ecchymoses.
  • Une compresse chaude (hot pack) peut soulager. Ne l'utilisez seulement que 48 heures après fait votre entorse et cela pour limiter la formation d'un hématome.

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Mal de gorge

  • Reposez-vous. Mettez votre voix au repos. Parlez le moins possible et ne criez surtout pas.
  • Evitez de fumer et les endroits enfumés.
  • Humidifiez votre gorge, cela calme la douleur.
    • Sucez un bonbon (de préférence sans sucre).
    • Buvez des boissons froides ou sucez des glaçons.
    • Gargarisez avec une solution saline (1 cuillère à café rase dans un verre d'eau).

Dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin.

Brochure

Arthrose

Mieux vivre avec une douleur

comprendre l'arthrose et vivre avec une douleur
 

Stop-Arthrose

exercices destinés aux patients souffrant d'arthrose
 

Arthrose

vérités, vécus, besoins et attentes des personnes malades
 

Migraine

Migraine

mieux informé sur les maux de tête et la migraine