Prénom:
     
Nom:
     
Email:
     
Votre question / remarque:
     
BUSCOPAN 10 MG 50 COMP
SANOFI CHC
50 comprimés
Thumbnail image for /UserFiles/Uploads/images/Products/1000167/0104745.jpg
BUSCOPAN 10 MG 50 COMP
Thumbnail image for /UserFiles/Uploads/images/Products/1000167/0104745.jpg
/UserFiles/Uploads/images/Products/1000167/0104745.jpg

Prix TVA comprise: Tous les prix mentionnés sont exprimés TVA comprise et sous toute réserve d’une erreur d’édition ou d’un changement de prix émanant du fabricant.

13,88 € Réserver
Code CNK: 104745
Disponible
Conseils d'experts

Le produit peut être envoyé. Sans ordonnance

Thumbnail image for /userfiles/uploads/images/products/CIP130445_l.jpg
BUSCOPAN 10 MG 50 COMP
Plus
Informations importantes
C’est un médicament.
Pas d’usage prolongé sans l’avis du médecin, à conserver hors de portée des enfants. Lisez attentivement la notice.
Demandez conseil à votre médecin et/ou pharmacien. Si vous constatez que vous éprouvez des effets secondaires, vous êtes prié de contacter votre médecin.
Lisez aussi nos conseils pour l’automédication et utilisation judicieuse des médicaments.
  • Peut provoquer une sécheresse de la bouche, veillez à une bonne hygiène buccale!
  • Contient du sucre! Attention en cas de diabète!
Des questions spécifiques?

Vidéos

En général

Ce médicament contient le bromure de butylhyoscine.

Le bromure de butylhyoscine est un antispasmodique.

Votre pharmacien/médecin peut conseiller/préscrire ce médicament pour le traitement des crampes des voies digestives, biliaires, urinaires et génitales. Par exemple colique de la vésicule biliaire ou du rein, côlon spastique (également appelé côlon irritable), crampes de l'oesophage et de l'estomac, crampes au cours de diarrhées ou de gastroentérites.

Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien après 7 jours.

Nos meilleurs conseils

Crampes intestinales

Réfléchissez d’abord vous-même à quoi vos crampes abdominales pourraient être dues.

  • Avez-vous modifié votre régime alimentaire?
  • Comment sont vos selles ? Avez-vous la diarrhée ? Êtes-vous constipé(e)?
  • Avez-vous été en contact avec une personne qui souffrait d’une grippe intestinale?
  • Où se situe principalement la douleur? Une douleur causée par des calculs rénaux irradie dans le bas du dos. Une douleur au moment d’uriner, peut indiquer un problème des voies urinaires.
  • Allez-vous être réglée?
  • Avez-vous des nausées?
  • Avez-vous récemment été dans un pays tropical? (certaines crampes intestinales peuvent exceptionnellement être causées par des verres intestinaux).

Une mauvaise alimentation est souvent à la source de crampes intestinales, les conseils suivants pourront peut-être vous aider:

  • Choisissez un régime riche en fibres. Un minimum de 30 grammes par jour est conseillé. Lorsque vous souffrez de flatulence ou de diarrhée, il est conseillé de choisir des fibres solubles, mangez donc fruits et légumes. Si vous souffrez de constipation, optez pour des fibres insolubles. Vous les trouverez dans les aliments suivants : pâtes, riz, pain complet et de pommes de terre.
  • Buvez deux litres d'eau par jour.
  • Le thé à la menthe ou au fenouil peut soulager légèrement les crampes intestinales.
  • Mangez à intervalles réguliers. De préférence plusieurs petites portions par jour au lieu de 2 ou 3 grandes portions.
  • Limitez votre consommation de graisses.
  • Évitez les épices, l'alcool, le chocolat et la caféine.
  • Prenez note de ce que vous mangez pendant quelques semaines. Observez vos selles, prenez note de ce que vous observez. Est-ce que certains aliments aggravent ou provoquent le problème ? Si oui, supprimez-les.
  • Bougez autant que possible et détendez-vous à temps.

Dans certains cas n’hésitez pas à consulter un médecin.

Si vous souffrez régulièrement de:

  • maux de ventre.
  • crampes intestinales.
  • sensation de ballonnement.
  • flatulations.
  • problèmes pour aller à selle.
  • manque d’appétit.

Vous souffrez peut être du SCI ou du Syndrome du côlon irritable.
Demandez à votre médecin un examen approfondi. Si nécessaire il vous prescrira un traitement sur mesure.
 

Afin de pouvoir exclure toute autre problème, des examens supplémentaires seront parfois nécessaires lors de:

  • diarrhées persistantes
  • plaintes qui commencent à un âge plus élevé, à plus de 50 ans
  • changement chez une plainte existante
  • du sang dans les selles
  • perte de poids inexpliquée
  • fièvre

Lors de problèmes persistants, n’hésitez pas à consulter un médecin.

SII: Alimentation (FODMAP)

Plusieurs études ont démontré que la consommation de certains aliments provoque les symptômes de l’intestin irritable. Les aliments qui provoquent ces symptômes varient d'une personne à l'autre. En Autralie, un régime a été mis au point qui semble efficace dans le traitement di syndrome du côlon irritable. Il s'agit du régime FODMaP. Ce régime consite à éliminer pendant quelques semaines tous les glucides qui ne sont que partiellement absorbés par l'organisme pendant la digestion. Ils sont ensuite réintroduits petit-à-petit.

FODMaP

Les FODMaP sont des glucides (sucres) que l'on retrouve dans certains types d'aliments, surtout les fruits et légumes, produits laitiers, certains produits céréaliers (pain, pâtes, biscuits) et les édulcorants. Les sucres provenant de ces aliments ne sont que partiellement absorbés par l'organisme pendant la digestion. Au départ, on élimine tous les Fodmaps, puis on les réintroduit famille par famille, semaine après semaine, afin d'identifier exactement ceux qui posent problème.

Que signifie l'acronyme FODMAP?

F = Fermentescibles (rapidement fermentés par les bactéries du côlon)
O = Oligosaccharides (fructanes et galacto-oligosaccharides ou GOS)
D = Disaccharides (lactose)
M = Monosaccharides (fructose en excès du glucose)
A = And(et)
P = Polyols (sorbitol, mannitol, xylitol et maltitol)

Ce régime est  scientifiquement prouvé pour soulager les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. En effet, ce régime permettrait un soulagement du syndrome de l’intestin irritable dans un grand nombre des cas. Le régime alimentaire FODMAP limite les aliments contenant des glucides ou sucres qu’on dit « fermentescibles ». Ces glucides sont fermentés par les bactéries du côlon  et provoquent les symptômes de ballonnements, de gaz et de douleurs abdominales caractéristiques du syndrome de l’intestin irritable.
Dans un premier temps il faudra éviter les principales sources de FODMAP pendant 2 à 4 semaines, jusqu'à une diminution des symptômes gastro-intestinaux.
Ensuite il faudra faire des tests de consommation, un groupe d’aliments à la fois. Un maximum d'un groupe par semaine ser réintroduit par la suite. S’il y a apparition de symptômes, il est préférable d’attendre que les symptômes disparaissent puis à nouveau tenter d’introduire l’aliment mais en diminuant la portion de moitié.
La dernière étape consiste à réintroduire une variété d’aliments de chacun des groupes.
Lors des tests de consommation, l’idéal est de consommer un aliment qui contient une grande quantité du nutriment testé et qu’il soit majoritairement composé de ce nutriment afin de l’isoler des autres à tester.

Accompagnement

Par ailleurs, le régime pauvre en FODMAP est tellement restrictif qu’il faut absolument être suivi(e) par un(e) diététicien(ne) pour équilibrer son alimentation, sans quoi les carences sont pratiquement inévitables...

SII: exercice physique

Les avantages

  • En faisant de l'exercice régulièrement, vous améliorez votre condition et entrainez vos muscles et articulations.
  • Faire de l'exercice améliore la fonction intestinale. Le fait de bouger a un effet très positif chez les personnes qui souffrent de constipation.
  • Un grand nombre de personnes souffrant de SII sont anormalement fatiguées. La fatigue peut être une raison de ne pas faire sport. Mais attention! Les personnes qui ont une activité physique régulière ont généralement plus d'énergie.
  • En faisant du sport, vous allez vous sentir mieux physiquement, mais aussi mentalement. Pour tenir tête à la maladie, il est important d'avoir un bon moral.

Les inconvénients

  • Chez certaines personnes atteintes de SII, l'exercice provoque des symptômes aggravés.
  • Les douleurs et problèmes liés à la maladie demandent de la part du patient beaucoup d'énergie. Pour certains d'entreux, il est même impossible de faire du sport.

Conseils

  • Essayez de bouger une demi-heure chaque jour. Ceci ne signifie pas que vous deviez faire du sport intensif.
  • Rendez-vous au magasin à pied ou à vélo.
  • Faites une petite promenade pendant votre pause déjeuner.
  • Faites du jardinage.
  • Garez la voiture un peu plus loin ou descendez de l'autobus quelques arrêts plus tôt.
  • Prenez l'escalier plutôt que l'ascenseur.
  • Travaillez progressivement, afin que votre corps puisse s'habituer.
  • Écoutez votre corps. Il vous indiquera ce que vous pouvez en ne pouvez pas faire. Si vous arrivez encore à parler pendant l'effort, c'est que vous n'allez pas trop loin.
  • Ne dépassez pas vos limites. Arrêtez lorsque vous ressentez une gêne abdominale. Ne forcez surtout pas.
  • N'ignorez pas les signes de fatigue. Faites de l'exercice pour vous senir mieux, et non pas pour vous fatiguer.
  • Ne faites pas de sport après avoir mangé. Reposez-vous après le repas, au moins une heure.

SII: se détendre

La SII n'est pas causé par le stress, mais le stress peut provoquer ou aggraver les symptômes. Apprenez donc à vous détendre. Voici quelques conseils:

Apprendre à reconnaître les signes de stress:

stress physique: tension musculaire, maux de tête, mains moites, troubles du sommeil, hypertension artérielle, fatigue, vertiges, palpitations cardiaques
stress psychologique: léthargique, humeur sombre, agitation, irritabilité, sentiment d'impuissance, se saisir facilement, etc...
Comportement: manger beaucoup ou très, boire de l'alcool pour se détendre, utilisation de sédatifs ou hypnotiques, problèmes de concentration, s'inquiéter, tendance à s'isoler, parler beaucoup, se plaindre, sentiment d'amertume, cynisme, etc..
Des exercices de respiration ou de relaxation musculaire peuvent vous aider à vous détendre. Par exemple: le yoga.


Mener une vie saine

  • Être en bonne santé vous permet de mieux gérer le stress ou les tensions.
  • Nourrissez-vous bien (une alimentation saine et variée).
  • Bougez suffisamment.
  • Un bon sommeil fait des miracles.


L'importance des contacts sociaux

Le contact avec d'autres personnes aide à prévenir le stress. Faire des choses qui vous font plaisir. Planifiez régulièrement des activités comme par exemple:

  • Une activité sportive ;
  • Du jardinage;
  • Aller au cinéma;
  • Manger au restaurant avec des amis.